Les Amis de la Tour

[JPG] Chateau du MontLe château du Mont à Sazeray

     La maison-forte du Mont, située en bordure d'un à-pic rocheux d'une quinzaine de mètres, domine le petit ruisseau du Rio Brûlé depuis le 14e siècle. Bâtie à trois kilomètres de Sainte-Sévère par un vassal du seigneur de Sainte-Sévère, son principal bâtiment aujourd'hui conservé, flanqué d'une demie tour circulaire sur chaque face, est datable du 15e siècle. Le tracé de l'enceinte carrée, de 50m de côté, est encore assez nettement visible. Cette enceinte comporte une tour d'angle circulaire récemment restaurée.

     Propriété de seigneurs originaires du Bourbonnais au 14e siècle, le Mont passe ensuite dans plusieurs familles seigneuriales de la région (les de La Châtre notamment), avant d'être divisé entre deux seigneurs au cours du 16e siècle. La famille de Bridiers entreprend une campagne de transformations vers le milieu du 17e siècle, avant que le Mont ne devienne le centre d'une exploitation agricole, jusqu'à son rachat en 1990. Des fouilles et des restaurations sont entreprises depuis, et ne devraient pas s'achever de sitôt...

Pour en savoir plus :  http://chateaudumont.monsite.wanadoo.fr/

[JPG] chateau du mont bandeau

[JPG] sources de l'indreSource de l'Indre à quelques kilomètres de Sainte Sévère

     L'Indre, affluent direct de la Loire, traverse les trois départements du Cher, de l'Indre et de l'Indre-et-Loire. La source se situe dans les monts de Saint-Marien, dans la commune de Saint-Priest-la-Marche (Cher), à quelques kilomètres à l'est de Sainte-Sévère.

     L'importance économique de l'Indre, qui passe à Sainte-Sévère, à La Châtre, à Châteauroux et à Châtillon notamment, a été grande depuis le Moyen-Age. Un grand nombre de moulins a été établi sur ses berges, et la dynamique industrie berrichonne du cuir et de la tannerie doit beaucoup à cette rivière. L'Indre présente, encore aujourd'hui, un parcours préservé et plein de charme.


[JPG] tour_gazeauLa Tour-Gazeau

     Du château de la Tour-Gazeau, mentionné depuis le 15e siècle, il demeure aujourd'hui les ruines imposantes de la Tour, tour-résidence massive bâtie par la famille Gazeau. Les Gazeau, mentionnés parmi les vassaux des seigneurs de Sainte-Sévère dès le 11e siècle, se maintinrent sur les lieux jusqu'au 17e siècle. Laissé à l'abandon, le château a connu une ruine progressive à partir de ce siècle. Devenu au 19e siècle une ruine pittoresque, la Tour a inspiré George Sand, qui y a situé la résidence du bonhomme Patience, dans son roman Mauprat.

     La Tour est un puissant cylindre, dépassant à l'origine les 20m de hauteur, et couronné de mâchicoulis jusqu'au 17e siècle. Elle est flanquée d'une tourelle d'escalier circulaire, et comporte une salle par niveau. D'autres tours, bâtiments et communs complétaient l'ensemble, dont la destruction s'est poursuivie jusqu'assez récemment. Sa datation, traditionnellement attribuée au 13e siècle, paraît discutable. Il s'agit plus vraisemblablement d'une construction remontant au 15e siècle.

(c) Les Amis De La Tour - 2008 P.bourgeois