Les Amis de la Tour

Histoire de Sainte Sévère sur Indre  

[JPG] blason de sainte severeSituée sur les frontières de la Marche, la région de Sainte Sévère sur Indre fut habitée depuis les temps les plus reculés. De nombreux silex de l'époque préhistorique découverts aux alentours immédiats confirment le fait. La vie organisée n'y débuta vraiment qu'à l'époque Gallo-Romaine. Des urnes cinéraires mises à jour aux environs de la ville attestent que notre région était située à l'extrème limite du pays Biturige.

H.Baucheron nous rapporte que les romains, allant assièger Bourges, brulèrent Ste Sévère sur leur passage. C'était déjà nous dit-il une ville fort ancienne qui portait un autre nom, alors que La Châtre n'était encore qu'un amas de masures au milieu des bois. Il est à peu près certain que dès cette époque une agglomération s'installa, non sur le côteau où est bâtie la ville actuelle, mais au Sud-Ouest, sur un éperon barré que la tradition populaire dénomme " camp romain ou camp dugesclin" et Chenon rapporte même l'appellation du "camp de césar" qui n'est d'aileurs plus usitée.

Cet éperon était en réalité un oppidum entouré d'une levée de terre et de pierres, le tout devant être surmonté d'une palissade défensive. D'après le Proprium Bituricense, il aurait porté le nom de Villa-Nova.

Au 7ème siècle, vers l'an 630, la tradition rapporte que plusieurs religieuses conduites par une jeune abbesse, nomée Sévère, arrivèrent des bords du Rhin pour fonder à proximité de ce lieu habité, un monastère dont la chapelle était dédiée à Sainte Gemme. De ce monastère, il ne reste que le souvenir de son emplcement sur lequel s'élève actuellement une croix de Fer - la croix Ste Gemme.

[JPG] groupe_medievalSainte Sévère ne resta sur place que six semaines, mais son passage laissa un souvenir impérissable puisque le pays adopta son nom par la suite et que ses reste, devenus saintes reliques, sont vénérés depuis le 11ème siècle, lors d'un grand pélerinage annuel qui existe toujours.

du 7ème au 11 ème siècle l'histoire de sainte Sévère sur Indre est encore inconnue. On sait seulement que durant ce laps de temps, l'oppidum devenant certainement trop restreint pour l'importance de la population d'une part, et l'insécurité du temps aidant d'autre part, un début d'agglomération se constitua sur le rebord du plateau, à la pointe de la falaise dominant l'Indre. On commence par couper ce plateau d'un profond fossé qui enferme ainsi entre lui et la falsie une superficie d'environ 2 hectares. En même temps, avec la terre extraite du fossé, on élevait dans l'angle nord de l'enceinte, une motte qui subsiste encore aujourd'hui et sur laquelle on éleva probablement une tour carrée en bois, servant à la fois d'observatoire et de demeure au seigneur.

[JPG] tour sainte severe 2Au 13ème siècle un chateau existait dont il reste aujourd'hui le donjon à demi écroulé. Il témoigne de l'importance de la châtellnie d'alors. Prise par les anglais au cours de la guerre de cent ans, la ville fut liberée par le célèbre Dugesclin  après un siège de deux ans.

Groupés sur la Place du marché, 3 monuments sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, la porte, la croix et la halle. On accédait à la ville par 2 portes dont l'une bâtie au 15ème siècle visible sur la place du marché. De la même époque date une maison à tourelle que l'on peut voir depuis la rue Emile chénon : c'est la demeure que se fit construire le seigneur délaissant son chateau du moyen age.

La place du marché offre deux autres curiosités, la croix datée de 1543 et la halle de 1696. Au 18ème siècle le chateau neuf remplaça l'ancienne demeure seigneuriale jugée vétuste. C'est de nos  jours, une résidence temporaire pour personnes agées. Nomée Indre-Source à la révolution Sainte Sévère sur Indre vit le rattachement de la commune voisine de Rongères en 1828.

[JPG] gs par mussetGeorges Sand fait hommage à Sainte Sévère dans ses romans Mauprat et les Maîtres Sonneurs. Jacques Tati immortalise Sainte Sévère en y tournant son film "Jour de Fête" en 1947, film-culte parmi les cinéphiles. Un projet d'envergure porté par la Communauté de Commune est l'ouverture courant 2009 de la Maison Jour de Fête qui rend hommage au cinéaste à travers une scénovision à ne pas manquer.

 

 


 

(c) Les Amis De La Tour - 2008 P.bourgeois